Plusieurs usines fermées, des salariés au chômage : le secteur automobile est l’une des principales victimes de la crise dû au Coronavirus. On vous explique !

Un contexte difficile

La crise sanitaire n’a pas fini de se répandre sur la planète mais elle a déjà des conséquences majeures sur l’économie et plus précisément sur le secteur automobile mondiale. C’est « la crise la plus grave de son histoire », s’est exprimé y a quelques jours Eric-Mark Huitema, le directeur général de l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA).

La crise vient à la fois de l’offre et de la demande : pas de clients pour aller acheter des voitures dans les concessionnaires et de l’autre côté pas de production ni de point de vente ouverts. D’après le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) en France, la vente de voitures a chuté de 72% par rapport à la même période en 2019.

Constructeurs automobiles face à la crise

Tous les constructeurs automobiles souffrent des effets de la crise du coronavirus mais certains s’en tirent mieux que d’autres. D’après l’Association des constructeurs européen d’automobile ( ACEA ), la vente des voitures en Europe a baissé de 51,8% par rapport à la même période en 2019 .

Certains constructeurs ont vu leurs chiffres chuter : -68% pour PSA, -77% pour Fiat Chrysler ou -65% pour Ford. D’autres enregistrent aussi des chutes mais moins importantes. C’est le cas de Mercedes avec une baisse de -34,4% ou encore Kia avec une baisse de -35,9%.

D’autres marques résistent à la crise et voient leurs ventes augmenter. Tesla par exemple enregistre une hausse de 2% sur le premier trimestre 2020. Porsche connaît un gros succès, ses ventes ont augmenté de 26% !

Conséquences de la crise

Une étude a été publiée par AlixPartners le 24 mars 2020 sur les conséquences de la crise sanitaire mondiale sur le secteur automobile en 2020. Le cabinet évoque dans son étude que les groupes devraient multiplier des « mesures drastiques » en coupant toutes « les dépenses non indispensables à la survie ». Aussi ils évoquent la « réduction des capacités de production » donc la fermeture d’usines si la demande ne suit pas. « Le scénario idéal repose sur un effet de rattrapage au second semestre, avec une confirmation du dynamisme de la demande en 2021. Or, il n’est pas certain que les clients se rueront dans les concessions à la fin du confinement », a expliqué Bernard Jullien, maître de confé¬rences à l’université de Bordeaux.

 

TEA CEREDE met à profit son savoir-faire pour offrir une assurance auto unique en France destinée aux propriétaires de véhicules de collection et de prestige. Grâce à cette structure à taille humaine, vous bénéficiez de la qualité de service qui a fait notre réputation. Vous avez une voiture de collection ou de prestige ? N’attendez plus et assurez la dès aujourd’hui chez TEA Cerede ! Pour toutes questions complémentaires n’hésitez pas à vous rapprocher de votre interlocuteur habituel par e-mail. Espérant que vous passerez ces circonstances exceptionnelles en bonne compagnie, L’équipe TEA Cerede