Les trucs et astuces peu coûteux de TEA CEREDE pour prendre soin de vos sièges en cuir.

Le printemps semble enfin s’installer et vous vous posez sans doute la question de savoir comment nettoyer et traiter les cuirs de votre véhicule de collection ?

Outre les vérifications mécaniques d’usage sur lesquelles nous ne tarderons pas à revenir, voici quelques trucs pour rendre vos intérieurs plus accueillants. Les sièges similis n’ayant pas grand-chose à craindre du temps - à part l’usure des rembourrages qui s’affaissent ou parfois finissent par partir en poussière – nous nous intéresserons aux sièges en cuir de votre / vos véhicules. Qu’il soit craquelé, usé, décousu, ou simplement décoloré, le cuir, vous le savez, nécessite un entretien suivi.
Si vous le souhaitez, il existe un nombre incalculable de produits d’entretien pour cuir intérieurs spécifiques, tous très efficaces mais tous aussi chers les uns que les autres.

Il existe aussi quelques trucs beaucoup moins couteux dont voici quelques exemples. Avant toute chose, pensez à nettoyer les cuirs des sièges de votre voiture avant de leur appliquer un quelconque traitement. La solution que nous adorons chez TEA CEREDE : l’eau et le savon !
Très important si vous ne souhaitez pas prendre le risque de changer la couleur de vos cuirs : utilisez du savon à la glycérine ! Ce savon a l’avantage de nettoyer et d’hydrater. Il en existe de multiples références que vous trouverez facilement dans les bonnes drogueries et surfaces de bricolage, le meilleur savon pour les cuirs étant le SAPO qui n’excède pas les 5 euros pièce. Un seau d’eau, une éponge (sans surface abrasive) et de l’eau chaude.
Dans tous les cas n’oubliez jamais que le cuir de votre voiture est une matière d’origine animale naturellement imprégnée de graisse (située sous l’épiderme de la bête) et d’une substance cireuse naturelle coté fleur. Apres le tannage la peau est transformée en cuir souple, mais son graissage est inexistant. Deuxième évidence, il faut nourrir le cuir après son nettoyage. Là encore les produits magiques ne manquent pas. De deux choses l’une, soit vous offrez à vos sièges une boite de « Connoly Hide Food » à 23 euros , soit vous achetez de l’huile de pieds de bœuf que vous trouverez partout (Une simple bouteille coute 2.99 euros chez Décathlon destinée à l’entretien des selles de chevaux).

Pour travailler sur la douceur, écoutez ce conseil incroyable d’un vieux sellier qui a fait ses gammes dans l’automobile de collection pendant 25 ans qui nous affirme avec assurance : « j’utilise du Mixa bébé pour mes cuirs, cela peut paraitre fou mais je n’ai jamais vu un produit aussi efficace sur les cuirs explique Dominique », « doux pour les fesses de bébé, doux pour vos sièges ».
L’auteur de ces lignes à lui aussi eu l’occasion de vérifier ce conseil, c’est incroyablement efficace pour les sièges en cuir de mes voitures. Si vos sièges sont décolorés, vous pouvez même mélanger du cirage teignant au mixa genre « Tuxan » en vous interdisant de vous assoir en pantalon blanc dans votre auto pendant quelques temps.

Dernière chose, regardez toujours à deux fois avant de refaire une sellerie. Rien ne remplace la patine, et les cuirs neufs que vous trouverez, sauf exception, sont rarement à la hauteur des qualités d’origine.

Roland Borghini