On parle souvent d’embouteillages, de radars et du prix des péages. Mais saviez-vous que 47 % des accidents routiers comportent des facteurs se rapportant à l’infrastructure routière* !

Oubliez les passages obligés et les lieus communs, avant vos départs en vacances au volant de vos GT, Youngtimer et autre beautés de collection ou de prestige,  TEA CEREDE, fidèle au poste,  est là pour sortir des sentiers battus en vous éloignant des idées reçues.

On parle souvent d’embouteillages, de radars et du prix des péages. Mais saviez-vous qu’en matière d’accident routier aucune étude sérieuse depuis 1995 n’avait osé évaluer l’impact réel des routes mal entretenues ? Il est pourtant acquis que 47 % des accidents routiers comportent des facteurs se rapportant à l’infrastructure routière* !

Autant dire que sur  le réseau routier français estimé à 1 071 176 kilomètres - dont 9 053 km d’autoroutes -  les nids de poule et les chaussées dégradées font au moins autant de ravages sur nos Porsche, Audi et Jaguar que l’alcoolémie ou le non-respect des distances de freinage. Nos très chères Youngtimer et voitures de collection en savent quelque chose. Souvent équipées en pneus taille basse ou en suspension à lame, elles supportent mal les changements de revêtement.

Même si au fil du temps l’Etat est parvenu à éradiquer les vieux points noirs en remplaçant notamment les stops par des ronds-points,  il subsiste un certain nombre d’infrastructures responsables d’un grand nombre d’accidents sur les routes de l’hexagone au grand regret des compagnies d’assurance :

-          les nouveaux grands carrefours « avec tourne à gauche centraux » sont la première cause d’accidents. Ils continuent à être réalisés malgré leur dangerosité.  

-          Les fossés profonds et proches avec leurs têtes de buses meurtrières.

-          Les arbres que l'on continue à planter trop proches de la chaussée.

-          Les dénivellations latérales de tapis d'enrobés qui peuvent générer des changements  de direction.

-          Les éléments de décoration de mobilier urbain qui  masquent  la visibilité du piéton en bord de trottoir : bacs à fleurs, végétation, barrières.

Coté revêtement l'association 40 Millions d'automobilistes **a compilé pas moins de 31 186 signalements de portions de bitume en piteux état. Le quotidien Le Parisien a ainsi mené des enquêtes montrant les problématiques de priorités à droite masquées par des haies, de rues étroites sans marquage au sol et sans éclairage, de bandes blanches en relief extrêmement glissantes pour les motards.

On ne peut pas pour autant jeter la pierre aux pouvoirs publics. La capitale, par exemple  qui a consacré l'an dernier plus de 128 M€ à l'entretien de sa voirie, semble de ne pas voir le bout de ses  travaux. « On n’a jamais vu autant de trous et de fissures explique un chauffeur de taxi. Le pire c’est sur le périphérique, il y a des endroits ou il faut vraiment faire attention ».  Devant un bourrelets ou un trou et surtout équipés de roues à rayon comme le sont souvent nos anciennes  une seule solution ouvrir l’œil et lever le pied ou en cas de problème faire confiance à l’assistance TEA.

 

Vous possédez une voiture de collection ou une voiture de prestige et il est important pour vous d'avoir une assurance spécifique, avec des services dédiés ?

TEA CEREDE fait profiter ses lecteurs de 50€ de remise sur votre Assurance Voiture TEA CEREDE.

Tarif et souscription directement en ligne, 24H/24 et 7J/7, espace sécurisé ! Pour en profiter, cliquez-ici.

 

Assurance Voiture Prestige PROMO 50€

ROLAND BORGHINI

 * conclusions du programme REAGIR2

**  https://www.40millionsdautomobilistes.com/